Consular registration of Malagasy nationals is now online
Consular registration of Malagasy nationals is now online
  • Le Président de la République a fait un bref état des lieux de la lutte contre la propagation du Coronavirus à Madagascar, un mois après la déclaration de l’état d’urgence sanitaire suite à la confirmation de trois personnes positives au Covid –19.

 

  • Le Président a rappelé qu’un délai a été accordé aux Malagasy et aux résidents à Madagascar à revenir dans leur pays. 5550 personnes ont pu revenir par le biais des vols régionaux et internationaux et elles ont toutes subi de tests de diagnostic rapide quinze jours après leur arrivée. 57 sont déclarés positifs au Covid -19 et la majorité est actuellement guérie ou en cours de guérison. Il a également rappelé qu’un marin à Toamasina ainsi qu’un touriste et un couple mixte qui ont été hébergés dans la capitale ont été à l’origine des 63 cas contacts répertoriés jusqu’ici.

 

  • Le Président a souligné que l’existence des cas contacts a été à l’origine des prises de mesures visant à freiner la propagation du Coronavirus dans le pays. Certes, Madagascar a pu maitriser la propagation de la pandémie mais la lutte sera encore longue.

 

  • Le Président a rappelé que la situation dramatique dans le monde, où des milliers de morts surviennent chaque jour. Madagascar n’a pas connu cette situation car les dispositions prises pour protéger la population ont réussi jusqu’ici. Il s’agit des décisions difficiles mais indispensables. Sur ce, le Président a tenu à remercier les Malagasy qui ont su respecter scrupuleusement ces mesures.

 

  • Le Président a souligné que l’Etat est conscient de la difficulté que la population a endurée depuis un mois et qu’il a entendu les appels de détresse ainsi que les craintes de la population qui se trouve dans la précarité. Il a indiqué que c’est le cas de tous les pays du monde, notamment les pays pauvres. Afin d’y remédier, le Gouvernement a mis en place le Plan d’urgence social « Vatsy Tsinjo » destiné aux plus vulnérables. La mise en place du comité « Loharano », une nouvelle structure sociale chargée de coordonner et de faciliter la distribution des dons de la part de l’Etat, s’inscrit également dans ce registre.

 

  • Le Président  a  reconnu  qu’il  y  a  eu  des  défaillances  car  des  personnes  mal intentionnées ont profité de la situation pour détourner des aides destinées à la population. Le Président a annoncé que des solutions pour y remédier sont déjà en place. Ces détournements sont inacceptables et  des sanctions appropriées seront prises à l’encontre de personnes qui en sont responsables.

 

  • Le Président  a  ainsi  invité  les  malagasy  à  changer  de  mentalité  car  tant  que l’égoïsme, la haine de l’autrui et plus encore l’absence de bonne foi pour un avenir meilleur pour Madagascar et pour que la Grande Ile puisse avoir une place particulière dans le monde, Madagascar   ne nous éloignent de la lumière et du développement. Le Président a noté que Madagascar est certes, un pays pauvre, mais le monde entier reconnaît l’existence de ses richesses naturelles incommensurable. La population malagasy doit avoir confiance en l’avenir d’un Madagascar qui rayonne dans le monde.

 

  • A propos du remède contre le Covid-19, le Président a souligné qu’il appartient à l’Etat de trouver toutes les solutions afin de lutter contre la propagation du Coronavirus. Pour faire face, le Président souligne qu’il a entièrement confiance à l’usage des plantes médicinales dont le pays dispose. D’autant plus que Madagascar est le troisième pays exportateur mondial d’huiles essentielles utilisées comme remèdes contre diverses maladies. Suite à l’appel du Président, des scientifiques ont apporté leur contribution dans la recherche des remèdes contre le virus à travers l’expérience locale en matière d’utilisation de plantes médicinales et de connaissances traditionnelles.

 

  • Le  Président  a  annoncé  qu’un  remède  à  base  d’une  plante  dénommée

« Artemisia », ont été découvert   par les chercheurs de l’IMRA ou Institut malgache de recherches appliquées, une institution fondée par le Pr Albert Rakoto- Ratsimamanga en 1957, et permet de lutter contre le Covid-19. Le Professeur Rakoto-Ratsimamanga avait introduit cette plante à Madagascar en 1975, tout en effectuant des recherches approfondies. Madagascar est actuellement le plus grand producteur de cette plante et le pays en dispose également de la meilleure qualité ainsi que le plus grand stock. Il a été établi que l’Artemisia renforce les anticorps, réduit les effets du virus et lutte contre la fièvre ainsi que les maladies respiratoires. Le Président a également annoncé que les tests effectués par l’IMRA chez les personnes atteintes du Covid-19 se sont avérés positifs. Le remède, sous forme  de  tisane  bio,  portera  le  nom  de  « Covid-  Organics »  et  sera  présenté officiellement au public par l’IMRA et les chercheurs le lundi 21 avril.

  • Le  Président  a  indiqué  que  dès  l’apparition  des  premiers  cas  positifs  de Coronavirus,   les   responsables   étatiques   ont  collaboré  avec  les   chercheurs malagasy ainsi que des scientifiques, des médecins et des laboratoires à l’extérieur, notamment aux Etats Unis. Des essais cliniques se feront dès la semaine prochaine.
  • Le Président a rappelé que l’Etat est conscient que la majorité population vit dans la difficulté actuellement. Par conséquent, il est dans la responsabilité de l’Etat de trouver des moyens pour maitriser la propagation de ce virus tout en pensant au quotidien de la population. C’est une décision qui n’est pas facile car la santé publique constitue une priorité de l’Etat.

C’est dans ce contexte que des nouvelles dispositions ont été adoptées.

 

➢   Les mesures prises portent notamment sur le retour progressif à la normale de la vie publique:

−    Les travailleurs publics et privés peuvent revenir travailler durant une demi-journée, soit de 06h à 13 heures.

−   Le couvre-feu est maintenu de 21h à 04 h du matin.

−    Le  port  des  masques  de  protection  est  obligatoire  et  il  y  aura  une distribution au niveau  des Fokontany durant cette semaine notamment dans les villes où il existe des cas contacts, à savoir Antananarivo, Toamasina et Fianarantsoa.

−    Toutes personnes qui ne porteront pas de masques de protection à partir du lundi 27 avril seront condamnées à des peines de travaux d’intérêt général.

➢   Les écoles :

−    Le Président a souligné qu’il a entendu les craintes d’une année blanche exprimées par des parents, notamment pour les élèves qui sont en classe d’examen. Il a assuré qu’il y aura des examens pour l’année scolaire 2019 – 2020.

−    Il a alors annoncé le retour des  élèves en classes d’examen officiel, que ce soit privé ou public, à partir du 22 avril pour les élèves de classe terminale et 3ème, et le 27 avril pour les élèves de classe 7ème.

−    Des  mesures  sanitaires  d’accompagnement  seront  adoptées  dont  la distribution des masques de protection pour les élèves et la distribution de la tisane bio Covid-Organics.

−   Respect des mesures sanitaires, dont un seul élève pour chaque table.

➢   Les fonctionnaires :

−    Mise en place du service minimum et chaque ministère doit s’organis er en conséquence.

−    Le  secteur  privé  s’organise  également  en  fonction  de  leur  secteur d’activités

➢   Les professions libérales peuvent également revenir progressivement au travail   à  partir   du  22  avril   en   respectant  les   mesures  sanitaires : interdiction de la réception de plus de cinq personnes dans un bureau, respect de la distanciation sociale de 1 mètre, utilisation des masques de protection, respect des mesures de propreté et fermeture à 13h, ouverture des restaurants jusqu’à 13h et livraison à domicile dans l’après-midi.

➢    Les transports publics :

−    Les taxis et les taxi-be peuvent circuler tout en respectant les nombres de personnes autorisées à être transportées (3 pour les taxis et 18 pour les bus, il n’y aura plus de strapontin ou de passagers debout). Le chauffeur ou les  passagers  doivent  toujours  mettre  des  masques  de protection.  Les véhicules de transport doivent également faire l’objet de désinfection.

−    Il a été précisé que les  taxi-brousses reliant les  régions Antananarivo, Fianarantsoa et Toamasina ne peuvent pas encore circuler.

➢   Les rassemblements :

−    Maintien  de  l’interdiction  des  rassemblements  à  caractère  culturel  et sportif ainsi que de l’interdiction d’une réunion de plus de 50 personnes.

 

  • Le Président a conclu son intervention en notant que le chemin à parcourir est encore long et parsemé d’embuches et qu’il a besoin de la bonne volonté de tous Il a précisé que la découverte de solution pour lutter contre le Covid-19 n’est pas la victoire d’une minorité mais celle de tous les Malagasy. Il a également fait savoir que les obstructions faites et les critiques gratuites envers les dirigeants qui apportent des solutions révèlent un manque de patriotisme. Le Président a réitéré son appel à la solidarité et à l’union sacrée à faire face à la situation actuelle. Il a souligné que la prise de responsabilité commune permettra de faire face au défi auquel le pays doit affronter. Il espère que tout un chacun suivra les dispositions adoptées afin de lutter efficacement contre la propagation du Covid -19.