Consular registration of Malagasy nationals is now online
Consular registration of Malagasy nationals is now online
  • Les autorités et les personnels soignants font tout pour que Madagascar ne se trouve pas dans la même situation que d’autres pays, par exemple en Europe, où l’on dénombre 1000 décès au cours des dernières 24 heures.

 

  • Le Président a donné plus de précision sur la décision étatique d’accorder aux personnes résidant dans d’autres régions qui se trouvaient bloqués la capitale pour des raisons sanitaires, professionnelles ou éducatives, depuis l’annonce du confinement partiel. Le Président a d’abord rappelé que c’est le devoir des autorités étatiques de prévenir la propagation du virus sur l’ensemble du territoire national. Il a ensuite précisé que ces personnes bloquées à Antananarivo ou dans les provinces lui ont fait part de leurs difficultés pour se loger, se nourrir ainsi des charges supplémentaires qu’elles font peser à ceux qui les ont accueillis, et ont demandé la possibilité de rentrer dans leur lieu de résidence habituelle. La décision concerne donc une catégorie des personnes bien déterminées.

 

  • Le Président a rassuré la population dans les régions car des mesures sanitaires ont été prises pour s’assurer que ces personnes qui rentrent chez elles ne soient pas porteurs de virus. L’Etat n’enverra pas des personnes contaminées par le Covid-19 dans les régions.

 

  • Le Président est également revenu sur le Comité « Loharano ». Il s’agit d’une nouvelle structure mise en place au niveau des Fokontany pour la mise en œuvre du plan d’urgence sociale et qui va aussi être utilisée dans la lutte contre la propagation le Coronavirus au niveau de chaque Fokontany. Le Président a souligné qu’auparavant, à travers un système pyramidal, toutes les décisions émanent du sommet de l’Etat et souvent cela n’arrive pas jusqu’à la base de la société. A l’inverse, cette nouvelle structure permettra une prise de décision de la base et favorise le développement local.
  • Le Comité sera composé de six personnes, notamment par le chef Fokontany, le chef secteur, des représentants des personnes issues des domaines de la santé, de la religion, de la sécurité, de l’éducation, des notables ou encore de la société civile. Elle sera coordonnée par le maire et sous la supervision des parlementaires ainsi que des Représentants de l’Etat. Le principal critère pour être membre de ce Comité est la confiance de la population locale. Ses membres doivent être ainsi des personnes incorruptibles, reconnues pour leur probité, respectées et qui disposent de la volonté d’aider la communauté et d’une capacité d’écoute. Au niveau social, le Comité se chargera de distribuer de façon rationnelle les dons « Vatsy Aina » fournis par l’Etat afin que toutes les personnes concernées obtiennent leur pa Le groupe assure également la transparence des dispositions adoptées dans chaque quartier. Au niveau sanitaire, le Comité peut directement accompagner les personnes qui présentent des symptômes du Covid-19 auprès des hôpitaux et faire appel aux médecins au sein du Centre de commandement opérationnel (CCO). Le Comité fera les suivies des situations en général dans chaque quartier et saisira les autorités étatiques en cas de besoin.
  • A cet égard, le Président a expliqué que ce Comité, d’une part, renforcera les dispositifs mis en place pour freiner la propagation du Coronavirus et, d’autre part, servira à mettre en place une nouvelle base au sein de la société à travers des actions sociales et de développer le pays à travers les Fokontany.
  • Dans un premier temps, ce Comité sera mis en place dans les trois localités où le confinement partiel est déjà en cours, notamment à Antananarivo Analamanga, Toamasina et Fianarantsoa. Il sera par la suite transposé dans tout Madagasca Afin de faciliter le travail de ce Comité, l’Etat s’attèle à la digitalisation des bases de données au sein de chaque Fokontany, à commencer par les trois localités citées plus haut. Pour ce faire, et à travers l’appui financier de la Banque mondiale, des ordinateurs seront  fournis  dans  tous  les  Fokontany.  Chaque  personne  do it disposer d’une carte électronique munie d’un code-barres qui permettra de faire le suivi et vérifier facilement la  distribution de dons de la part de l’Etat.

 

  • Le Président a rappelé que l’Etat a déjà obtenu des appuis financiers de la part de la Banque Mondiale visant à accorder 100 000 ariary pour chaque foyer. Dans un premier temps, l’Etat prévoit de donner ces dons à 100 000 foyers dans les dix jours à venir.

 

  • En ce qui concerne les mesures de confinement, le Président a mis en garde contre le relâchement constaté ces derniers jours dans certaines localités en rappelant que le pays n’est pas encore sorti du tunnel. Il a rappelé la situation dans d’autres pays où le nombre de décès ne cesse d’augmenter au point qu’il n’existe plus d’endroit pour les dépouilles mortelles. Il en appelle à la prise de conscience et à la responsabilité de tout un chacun pour respecter la discipline car la lutte contre la pandémie sera encore longue. Dans cette optique, l’allègement ou le renforcement des prochaines mesures sera déterminé en fonction du respect des dispositions en vigueur.

 

  • Le Président a indiqué que 6000 boîtes d’hydroxychloroquine ont été fournies, le 08 avril 2020, par la fondation Axian. Ces médicaments sont destinés à soigner les patients atteints du Coronavirus et permettront de soigner près de 2000 malades selon les protocoles médicaux en vigueur. A part ces dons, Madagascar dispose encore de 10 000 autres médicaments. Ils seront directement répartis dans les hôpitaux dédiés aux soins des malades atteints du Coronavirus en collaboration avec les comités « Loharano ». Dès que des personnes présentent des symptômes du Covid-19, des tests seront effectués et des médicaments seront par la suite fournis. L’objectif est de traiter la pandémie dès son commencement afin d’éviter sa propagation.

 

  • Le Président  a  fait  savoir  qu’il  échange régulièrement  avec  les  communautés scientifiques et des professionnels de la santé locaux et étrangers de renom, pour trouver les moyens de lutter contre le Coronavirus. ce titre, il a révélé une information qui pourra changer le cours de l’Histoire. Le Président a reçu une lettre indiquant l’existence à Madagascar d’une plante médicinale qui pourrait contrer la pandémie Covid-19. Cette lettre rapporte que l’Etat malagasy devra « mettre en place une stratégie locale innovante et efficace pour protéger les populations du monde », qui constitue une alternative de choix contre le Covid-19 tant dans une approche tant préventive que curative. Madagascar dispose ainsi des plantes médicinales qui pourront guérir jusqu’à 30 millions de personnes infectées alors que dans le monde actuellement 1 210 000 personnes sont détectées positives au COVID-19. Plusieurs pays ont déjà manifesté leur volonté de travailler avec Madagascar. Ce remède est actuellement en phase d’essai. Le Président a souligné que, certes, Madagascar ne dispose ni armes nucléaires, ni armes chimiques, mais si cette découverte réussisse, le pays brillera sur la scène internationale. A l’heure actuelle, une mesure d’interdiction d’exportation de ces plantes médicinales ont été prises

 

  • En ce  qui  concerne,  la  distribution  des  masques  auprès  de  la  population,  le Président a réitéré que chaque foyer devra obtenir sa part et l’Etat prévoit de fournir au moins cinq millions de masques grâce à l’appui de la Banque Mondiale. Le Comité « Loharano » participe à la distribution de ces masques, notamment pour les personnes qui sont obligées de sortir de leur maison telles que les commerçants et les forces de l’ordre.

 

  • Le Président a adressé ses remerciements à l’ancien Président de la République, l’Amiral Didier Ratsiraka. Ce dernier a offert sa pension de retraite du mois de mars, pour faire des dons de 1,2 million d’ariary pour les éléments de brigade d’intervention rapide en charge de la lutte contre le Covid-19 ; 1,2 million d’ariary pour les CSB2 d’Antananarivo, Fianarantsoa et Toamasina ; et 1,2 million d’ariary pour les hopitaux d’Anosiala, de Befelatanana et de l’hôpital Andohatapenaka. A cette occasion, le Président lui a rendu un hommage particulier.

 

  • Pour  conclure  son  intervention,  le  Président  a  rappelé  que  bien  avant  la campagne  électorale  en  2018,  il  est  indiqué  dans  le  programme  de  l’IEM  – « Initiative  pour  l’Emergence  de  Madagascar »  que  Madagascar  doit  disposer d’usine pharmaceutique. Cette semaine, le Président travaillera pour la mise en place de cette usine, notamment pour le traitement des médicaments pour lutter contre  le  Coronavirus.  « Je  suis  confiant »,  a-t-il  déclaré,  grâce  aux  plantes médicinales à notre disposition. Enfin, le Président a sensibilisé la population à faire attention et continuer à respecter les mesures de confinement car le remède le moins cher et le plus efficace contre le Coronavirus est de rester à la maison.