« Malagasy mifanome tanana, Malagasy mifanondrotra » (Malagasy qui se donnent la main, qui s’entraident à évoluer). Telle est la devise de l’Association « TMA », Tanora Malagasy eto Alemaina », (Jeunes Malagasy en Allemagne), effectivement mise en pratique, grâce à l’engagement des plus « anciens » (Zoky) en faveur des plus jeunes (Zandry).  

En effet, la réunion des membres, tenue à Stuttgart le 05 octobre,  dont la participation devait être limitée à cause de la capacité de la salle, atteste bien de cette pratique d’entraide et de Fihavanana, une manière simple de dire « nous sommes tous apparentés, partageant le même sort, la même destinée ».

La dimension orientation et échanges a pris la forme d’une série de présentations, sur différents thèmes et catégories intéressant les jeunes, « jeunes au-pair », « bénévoles », « étudiants », « travailleurs » etc. Les organisateurs ont observé certains principes : joindre l’utile à l’agréable « ny mahasoa sy ny mahafinaritra » ; participation financière des membres, partage des goûters et du repas, « nofon-kena mitàm-pihavanana ».

Neuf ans après l’ouverture d’une page « Facebook » aux « jeunes » et moins jeunes Malagasy en Allemagne, l’Association est très active, regroupant quelques 3000 membres, certains sont partis en dehors d’Allemagne mais ont gardé le lien.

La culture a également été à l’honneur. Madame Rojo Ranaivoarisoa, de son nom de plume Masoandrontsoa a présenté son œuvre « Ampelahasinoro », mettant en exergue la richesse culturelle, dans un décor idyllique d’un paysage mystique et d’une flore inégalée de la Grande Ile.

L’occasion a été mise à profit par Madame Florence Ratsimba, Chargé d’affaires a.i de l’Ambassade, qui a tenu à répondre favorablement à l’invitation, pour remercier les dirigeants de l’Association pour leur engagement et dévotion à mettre leurs expériences au service des moins expérimentés, pour les sensibiliser la diaspora à l’inscription à l’Ambassade, à l’entraide, à honorer leurs devoirs, à connaître et protéger leurs droits, et notamment à ne pas oublier le « Tanindrazana », Madagascar.

Ny soa fianatra no mahavokatra. Suivre le bon modèle portera ses fruits.