L’immatriculation consulaire des ressortissants Malagasy se fait désormais en ligne
L’immatriculation consulaire des ressortissants Malagasy se fait désormais en ligne

Douze Ambassadeurs, Chefs de mission diplomatiques et membres des Ambassades des pays membres de la SADC (Southern African development Community), ont visité la Société Riela, une Grande société familiale agricole existante depuis 1972, qui est présente également en Europe de l’Est et en Afrique. Osnabrück est la Ville connue, abritant la Gare centrale des « villages » et habitations aux alentours, se situant d’ailleurs en Basse-Saxe, mais l’Entreprise se situe à Püsselberg, dans la Rhénanie-du-Nord-Westphalie (North-Rheinland Westphalia).

Cette mission commune vise à promouvoir l’intérêt des pays membres en multipliant les rencontres et en diversifiant les partenaires à des fins de programmes/projets porteurs et touchant la majorité vulnérable.

Inutile de rappeler l’importance de l’agriculture dans le développement des pays membres de la SADC et de l’Afrique en général, et le pragmatisme, ainsi que la gestion efficiente de récoltes (à son niveau actuel) proposées par Riela riment parfaitement avec cet objectif. En effet, il est bien logique de  trouver d’abord des solutions pour réduire les pertes après récoltes (estimées à environ 60%)  en mettant à disposition des machines pour le séchage et la conservation des produits, en formant des jeunes, en transférant des technologies, avant d’entamer toute « grande révolution verte ».

L’objectif ultime est d’assurer l’autonomie alimentaire de l’Afrique et pour ce faire, il faudra arriver à satisfaire les besoins des populations sur place au lieu de penser à exporter vers l’Europe, entrainant des pertes considérables et des coûts supplémentaires en packaging et en procédures d’exportation.

Pour la suite, le Groupe cherche à négocier des projets pilotes par pays, pour démontrer qu’un type de développement « pragmatique », partant de la base, puisse fonctionner avec les personnes ressources et les acteurs sur terrain de part et d’autre. Dans cette optique, des Centres embrassant trois fonctions : transfert des connaissances et formations, agri-shops avec un point de départ d’accès à la mécanisation, Centres d’innovation comme incubateurs de modèles de management seront implémentés. Riela est un vrai modèle de démonstration à grande échelle. Lors des visites des usines, et des lieux de livraison des marchandises manufacturées, Mr. Karl-Heinz Knoop, le propriétaire, a par ailleurs exprimé son ambition de voir plus de « camions chargés » partir vers l’Afrique. Lors de ses visites de pays africains depuis 15 ans, il partira vers les campagnes, là où les « vrais » besoins se font le plus sentir.

En effet, Riela (Rieseberg Landmaschinen) n’est pas une Entreprise comme les autres, ne serait-ce qu’à travers l’exemple de ses contributions généreuses pour le développement d’un Centre de formation en Tanzanie. Ceci rejoint cependant le nouvel objectif de l’entreprise « modèle » d’aller au-delà du seul profit.