Tel a été le thème choisi cette année lors de la célébration à Kiel, Capitale du Land Schleswig Holstein du 29 eme anniversaire de la Fête de l’unité allemande, ce 03 octobre 2019. L’esprit se veut positif, en mettant en avant la solution plutôt que de se pencher ou de se lamenter sur les sources ni les responsables des problèmes d’actualité de “la peur qui divise “, entre autres, du nationalisme, des critiques non constructives jetées sur l’Etat, dirigées à l’endroit des responsables étatiques qui ont certes ont le devoir de réunir les conditions pour que chaque citoyen puisse vivre dans la liberté. En revanche chacun soit jouir d’une liberté dans la responsabilité, et ce, au quotidien.

Il a été rappelé lors des discours que l’unité allemande est à construire au quotidien, devant le sentiment d’inégalité, d’une certaine insatisfaction.

La présence des plus hautes personnalités politiques, régionales, (Président Fédéral, Président du Parlement fédéral, la Chancelière, le Président du « Bundesrat », le Président de la protection de la Constitution, des Autorités religieuses et la solidarité communautaire est bien la traduction d’un front commun face aux incertitudes actuelles dans le contexte du 70eme année de la Loi fondamentale, du 30 ans de la chute du Mur de Berlin et la montée menaçante du nationalisme et de l’extrémisme, une forme de manifestation d’une peur subie, dont on souffre face à laquelle il faudra une décision de courage en tout temps et à tous les niveaux. Suivant l’adage malagasy: “atsipy ny tady eo an-tandroky ny omby, atsipy ny teny ao am-pon’ny mahalala “. Traduction contextuelle: On renforce la sensibilisation auprès de ceux qui en sont déjà conscients”

Vive l’unité et la solidarité!