30 ans après la visite du Pape Jean Paul II en avril 1989, le Pape François a choisi Madagascar parmi les trois pays de sa visite en septembre 2019, avec le Mozambique et l’Ile Maurice. Le Pape des « pauvres » a été porteur d’un message de paix et d’espoir, rappelant également le devoir de chaque chrétien, notamment des chrétiens malagasy, les leaders, pour plus de cohésion sociale, pour plus de justice.

Néanmoins, les réformes engagés n’ont pas attendu  ces messages, le redressement de la Nation fait appel au renouvellement de l’engagement de tout un chacun. Ces appels sont  à notre adresse, face à tant d’indifférence et de différences, d’injustice, un appel vibrant à ne pas se suffire à nous-mêmes, à renoncer aux courses à l’accumulation, accablant l’altruisme et l’amour du prochain.

Rompre avec la culture des privilèges, sortir de nos enfermements et de notre individualisme, faire vivre l’esprit de fraternité, tels sont les messages forts du Pape François, messages plus que jamais d’actualités et universels.